Qu’est ce qu’une courroie alternateur ?

Sur tous les véhicules, on retrouve deux systèmes de distribution : la courroie ou la chaîne de distribution.

Ces pièces ont deux fonctions importantes.

D’une part, elles transmettent l’énergie du moteur à plusieurs éléments (soupapes, pistons, arbre à cames, vilebrequin, etc.)

D’autre part, elles assurent que le mouvement en quatre temps du moteur soit uniforme et synchronisé.

Aujourd’hui, on s’intéresse à un autre type de courroie « secondaire », « accessoire » ou « alternateur » : quelle est sa fonction ? Pourquoi faut-il la remplacer ?

La courroie alternateur : fonction et caractéristiques

Courroie alternateur et de distribution

La courroie de distribution et la courroie alternateur sont similaires et partagent plusieurs points en commun :

  • Il s’agit de bandes crantées de couleur noire.
  • Leur composition est très proche. Elles sont fabriquées à partir du kevlar, des fibres de verre et du caoutchouc.
  • Elles sont actionnées par la force du moteur et sont maintenues par des galets tendeurs et enrouleurs.

Toutefois, elles remplissent deux fonctions distinctes.

Quelles sont les fonctions de la courroie alternateur ?

La courroie alternateur est également connue sous la dénomination « courroie accessoire ».

En effet, celle-ci permet de transférer l’énergie provenant du moteur grâce la poulie damper aux différents accessoires d’une voiture :

  • L’alternateur, dont le rôle est de recharger la batterie automobile.
  • La pompe de direction assistée hydraulique, permettant de faire bouger le volant.
  • Le compresseur de l’air conditionné.

Enfin, la courroie alternateur peut également, dans certains véhicules, entraîner la pompe à eau (pompe du liquide de refroidissement).

Les deux types de courroies

Il existe deux types de courroies alternateur sur le marché automobile : la courroie trapézoïdale classique et celle présentant des nervures.

Pourquoi faut-il en prendre soin ?

La courroie alternateur est un élément fragile. En effet, il s’agit d’une pièce d’usure prévue pour être renouvelée régulièrement.

Dans le cas contraire, le conducteur s’expose à :

  • L’impossibilité d’utiliser certains accessoires comme la climatisation.
  • L’impossibilité de démarrer sa voiture, car l’alternateur est alimenté par cette courroie et ne pourra pas recharger la batterie.
  • La pompe à eau ne va plus fonctionner, le moteur risque donc de surchauffer.
  • Une augmentation du risque d’accident. En effet, la pompe de direction assistée pourra être défaillante.

Ainsi, il est primordial de respecter les conseils vis-à-vis de son remplacement.

Quand doit-on changer la courroie alternateur ?

L’usure normale

La courroie alternateur a une espérance de vie qui peut aller de 60 000 km à 200 000 km.

Cette fourchette tient compte de plusieurs paramètres : année de fabrication, type de motorisation, qualité de la courroie, nombre d’accessoires alimentés par la courroie accessoire, etc.

Il est possible de savoir à quel moment changer cette pièce en se référant au livret d’entretien du véhicule. Ce cahier dispose d’autres informations utiles comme la localisation de la courroie et la périodicité de renouvellement.

Néanmoins, il est important d’être attentif à certains signaux d’alerter permettant d’empêcher une rupture de la courroie alternateur

Les trois signes de fatigue récurrents

Des sons étranges

Un des premiers signes d’une courroie en mauvais état est le développement de bruits étranges provenant du moteur.

Ces bruits stridents peuvent avoir pour source la courroie de distribution et de la courroie d’accessoire. Ils ont pour source un problème de glissement ou d’alignement à cause d’un dysfonctionnement des galets.

L’apparition de pannes fréquentes

Si la courroie alternateur arrive en fin de vie, il sera possible d’assister à :

  • Une batterie qui se décharge de manière anormale.
  • Des difficultés pour tourner le volant, car la direction assistée ne fonctionne plus.
  • Une climatisation qui ne fonctionne plus.

Surchauffe du moteur

Comme la courroie alternateur assure le fonctionnement de la pompe à eau, si celle-ci n’est plus alimentée, le moteur va inévitablement surchauffer.

Le conducteur constatera plusieurs symptômes :

  • L’aiguille de température s’élèvera de manière significative (plus de 120 °C).
  • Le voyant rouge du liquide de refroidissement pourra s’allumer.
  • L’apparition de fumée sortant du capot.

Lorsque cela arrivera, il est nécessaire de s’arrêter et de couper le moteur pour éviter des dégâts plus importants.

Où remplacer la courroie alternateur ?

Combien coute cette réparation dans un garage auto ?

Lorsqu’on souhaite remplacer la courroie alternateur de sa voiture, il faut compter entre 130 € et 300 €.

Cette fourchette est grande dans la mesure où plusieurs facteurs entrent en jeu :

  • Le prix des pièces.
  • Le temps permettant d’effectuer les réparations.
  • Le coût de la main d’œuvre.

Par exemple, pour une Renault Megane 2 1,9 dCi 120cv, il faut compter entre 60 € et 90 €. L’intervention nécessite en moyenne un peu plus d’une demi-heure.

Sur une Renault Clio 2 3,0 V6 Sport 254cv, le cout est en revanche supérieur : entre 150 € et 200 €. Le temps nécessaire est plus important (plus de deux heures en moyenne).

Est-il possible de faire cette intervention soi-même ?

Le changement d’une courroie alternateur est à la portée des conducteurs qui disposent de connaissances en mécanique.

Pour effectuer cette opération à domicile, il sera nécessaire de se procurer un kit courroie accessoire compatible avec son véhicule.

Il est possible de l’acheter soit auprès d’un garage auto ou sur internet. Il suffira de renseigner la plaque d’immatriculation ou la marque, le modèle, l’année de fabrication et la motorisation.

De plus, Il existe sur internet plusieurs tutoriels pour effectuer facilement cette intervention.